González dans « Picasso et les arts du spectacle », Arkas Centre d’Art, Izmir, du 18 septembre au 6 janvier 2020

Quatre dessins de Julio González sont présentés à l’Arkas Centre d’Art à Izmir (Turquie) dans le cadre de l’exposition Picasso et les arts du spectacle qui a ouvert le 18 septembre dernier (jusqu’au 6 janvier 2020). Cette exposition explore la place du spectacle dans l’oeuvre de Picasso, du théâtre à la corrida. Elle s’inscrit dans le cadre de « Picasso-Méditerranée », un projet ambitieux lancé par le Musée Picasso Paris.

La présence de González s’explique par son importance dans la « galaxie » de Picasso. En effet, les oeuvres exposées témoignent encore des liens amicaux et artistiques étroits qui unissaient le sculpteur catalan et Picasso. Parmi les dessins présentés de González figure L’Acrobate no. 2 (1906). Cette oeuvre a été réalisée en même temps que Picasso termine sa période « Rose », focalisée sur le cirque.

Egalement présenté est Etude de femme se coiffant (1930-31), un dessin préparatoire réalisé par González pour une sculpture en fer du même titre. Comme le thème de l’acrobate ou le danseur, la femme à sa toilette permet à González d’explorer le sujet du corps humain en mouvement. Il traduit ce thème classique dans son langage plastique personnel entre la figuration et l’abstraction.

Cette exposition est une occasion unique de connaître « un autre Picasso », comme le précise le commissaire d’exposition, Jean-Luc Maeso, ainsi que d’autres artistes de sa « galaxie », comme González. Elle a reçu plus de 18.500 visiteurs venant de toute la Turquie dans les douze premiers jours d’ouverture.

Quatre dessins de Gonzalez, Picasso et les Arts du Spectacle, Izmir