González dans « Picasso et les arts du spectacle », Arkas Centre d’Art, Izmir, du 18 septembre au 6 janvier 2020

Quatre dessins de Julio González sont présentés à l’Arkas Centre d’Art à Izmir (Turquie) dans le cadre de l’exposition Picasso et les arts du spectacle qui a ouvert le 18 septembre dernier (jusqu’au 6 janvier 2020). Cette exposition explore la place du spectacle dans l’oeuvre de Picasso, du théâtre à la corrida. Elle s’inscrit dans le cadre de « Picasso-Méditerranée », un projet ambitieux lancé par le Musée National Picasso-Paris.

La présence de González s’explique par son importance dans la « galaxie » de Picasso. En effet, les oeuvres exposées témoignent encore des liens amicaux et artistiques étroits qui unissent le sculpteur catalan et Picasso. Parmi les dessins présentés figure L’Acrobate no. 2 (1906). Cette oeuvre se réalise en même temps que Picasso termine sa période « Rose », focalisée sur le cirque. Etude de femme se coiffant (1930-31) est un dessin préparatoire pour une sculpture en fer du même titre. Comme le thème de l’acrobate ou le danseur, la femme à sa toilette permet à González d’explorer le sujet du corps humain en mouvement, qu’il traduit par son langage plastique personnel entre la figuration et l’abstraction.