webleads-tracker

Femme au miroir

Fer, forgé, soudé 1921 Découvrir l'œuvre

Tête en profondeur

1930 Découvrir l'œuvre

Monsieur Cactus

Août 1939 Découvrir l'œuvre

Danseuse échevelée

Circa 1935 Découvrir l'œuvre

Masque d'adolescent

Circa 1929-1930 Découvrir l'œuvre
  • slide3fr
  • slide2fr
  • slide1fr

L’artiste Julio González

Julio González, l’homme du fer. Sculpteur et peintre, architecte de la forme et de la lumière, Julio González (1876-1942) figure parmi les plus grands artistes de son époque : Braque, Miro, Mondrian et bien sûr Picasso, son ami et alter ego dans la peinture, avec qui il explora formes et matières. Barcelonais de naissance, Parisien de cœur et d’adoption, González fut cet « artiste ahurissant, doué d’une imagination éblouissante » qui forge, martèle et sculpte fer et cuivre, or, bronze et argent. Maître au sommet de son art, célébré par les plus grands – en témoignent ses expositions dans les salons artistiques majeurs de la première moitié du XXe siècle -, Julio González, artiste intransigeant, n’a jamais oublié les valeurs et les exigences du travail manuel. Avec ses sculptures - La Montserrat, la Femme au miroir, Têtes…, il fait revivre l’âge du fer, né il y a des millénaires et réinventé sous ses mains expertes. Pour cet orfèvre de l’art, «plasticien du vide», l’espace devient un matériau au même titre que la matière. Ses sculptures sont faites de fer et d’espace forgés… Sculpteur, dessinateur et peintre , Julio González est un artiste complet, aussi exigeant envers lui-même qu’envers son public. « Que chacun, avec ses possibilités, essaie de s’élever jusqu’à l’œuvre d’art. Il faut insister, même plusieurs fois. C’est ce que j’ai souvent fait…» Ses œuvres - pastels et aquarelles, gouaches, peintures, et naturellement ses sculptures – témoignent de l’engagement de cet immense artiste, de cet homme, simple et modeste, “à la divagation fertile“. Biographie
Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE